L'optimisme, ce n'est pas le refus de voir ce qui ne va pas, c'est le désir de ne pas s'y attarder. // Donne moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d'accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux. (Marc Aurèle) // Don't raise your voice; improve your argument. (Desmond Tutu) // Be the change you want to see in the world. (Gandhi)

13.11.19

Le patron du bar rougit mais persiste dans son attitude hargneuse. 
Il est trop tard maintenant pour qu'il fasse volte-face. 
Les gens que l'on prend pour des salauds, souvent, sont des timides qui n'osent pas demander qu'on recommence à zéro.
(Alice Zaniter, l'Art de perdre)


Comme l'explique joliment l'OMS "il faut beaucoup d'astuce pour vendre un produit (le tabac) qui tue jusqu'à la moitié de ses consommateurs".
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

8.11.19


... ce que veut Ali, pour l'instant, c'est la conservation de ce qu'il a acquis. 
Le futur ne l'intéresse que s'il est un présent étendu. 
(Alice Zaniter, l'Art de perdre)

Une ancienne tradition kabyle veut que l'on ne compte jamais la générosité de Dieu. 
On ne compte pas les hommes présents à une assemblée. 
On ne compte pas les oeufs de la couvée. 
On ne compte pas les grains que l'on abrite dans la grande jarre de terre. 
Dans certains replis de la montagne, on interdit tout à fait de prononcer des nombres. 
Le jour où les Français sont venus recenser les habitants du village, ils se sont heurtés au silence des vieilles bouches : 
Combien d'enfants as-tu eu ? Combien sont restés vivre avec toi ? Combien de personnes dorment dans cette pièce ? 
Combien, combien, combien...les roumis ne comprennent pas que compter, c'est limiter le futur, c'est cracher au visage de Dieu.
(Alice Zaniter, l'Art de perdre)

6.11.19

On ne dort pas pour se reposer.
On dort parce qu'il est des tâches que notre cerveau ne peut pas conduire lorsque nous sommes actifs. 
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

Le cerveau humain s'avère, quel que soit son âge, bien moins sensible à une représentation vidéo qu'à une présence humaine. 
C'est pour cette raison, notamment, que la puissance pédagogique d'un être de chair et d'os surpasse irrévocablement celle de la machine. 
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

5.11.19


Notre cerveau est programmé pour répondre aux stimulis externes (sonores ou visuels), saillants, soudains et inattendus. 
Bien sûr on peut résister.  Mais, dans ce cas, l'effort est tel qu'il détourne une large fraction de notre potentiel cognitif;
ce qui conduit au même résultat que les coups d'oeils intempestifs: dégrader l'échange. 
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

L'apprentissage ne sort pas du néant. 
... 
Les statisticiens appellent celà "l'effet Matthieu" en référence à une mémorable sentence biblique :
"Car celui qui a, on lui donnera et il aura du surplus, 
mais celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera enlevé". 
... 
La nature cumulative du savoir conduit mécaniquement à un accroissement progressif des retards initiaux. 
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

4.11.19


Plusieurs études récentes ont démontrés que notre brave cerveau supportait très mal le désœuvrement.
... 
Dès lors, plutôt que de s'ennuyer, la majorité des gens préfère sauter sur la première occupation venue même si elle s'avère a priori rébarbative. 
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

Plus tôt l'enfant se trouve confronté aux écrans, plus il a de chances de devenir subséquemment un usager prolixe et assidu. 
...
Nous sommes des êtres d'habitudes, et à l'image de ce qui se passe pour les routines alimentaires, scolaires, sociales ou de lecture, les pratiques numériques tardives s'enracinent profondément dans la petite enfance.
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

3.11.19

.. après quelques bla-bla d'usage sur les bienfaits du numériques, la discussion (avec une personnalité politique française porteuse de plusieurs mandats nationaux) s'est à peu près passée de la façon suivante : 
Moi : Toutes les études montrent un affaissement majeur des compétences cognitives de ces jeunes, depuis le langage jusqu'aux capacités attentionnelles en passant par les savoirs culturels et fondamentaux les plus basiques. ...
Lui : On parle d'économie de la connaissance, mais c'est minoritaire. Plus de 90% des emplois de demain seront peu qualifiés, dans l'aide à la personne, les services, le transport, le ménage. Il ne faut pas pour ces emplois des gens trop éduqués. 
Moi : Alors pourquoi les emmener tous à Bac+5 si c'est pour qu'ils finissent vendeurs chez Décathlon ? 
Lui : Parce ce qu'un étudiant ça coûte moins cher qu'un chômeur et c'est socialement plus acceptable. On connaît tous le niveau de ces diplômes. C'est pour amuser la galerie.  Il ne faut pas être naïf; et puis, plus on les garde longtemps à l'Université et plus on économise sur les retraites. 
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

L'innovation n'a rien d'une espèce de compétence générale désincarnée que quelque jeu vidéo pourrait nous inculquer. 
Non, l'innovation c'est d'abord, pour un domaine donné, du temps, du travail et de la sueur.
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

30.10.19


Il y a peu un journaliste résumait superbement le problème
C'est un jeu auquel j'aime jouer parfois. Cela s'appelle "combien dois-je lire de commentaires sur Internet avant de perdre fois dans l'humanité ?" Bien trop souvent la réponse est : "un seul". 
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

Il est extravagant de penser que le simple fait de manger régulièrement chez Bocuse permettra au premier quidam venu de devenir un cuisinier aguerri.  Dans le domaine culinaire, comme dans le champs informatique, il y a celui qui utilise et celui qui conçoit... et, pour exister, le premier n'a clairement pas besoin de connaître les secrets du second.
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

29.10.19



Avant de révolutionner leur domaine, Picasso, Newton, Einstein, Kepler, Darwin ou Wegener ont passé des décennies à digérer les travaux de leurs prédécesseurs. 
C'est ce patient labeur et lui seul, qui leur a permis tout d'abord de penser, ensuite de penser par eux-mêmes, et enfin de penser autrement. 
Newton ne disait-il pas que s'il avait vu plus loin que ses contemporains, c'était justement parce qu'il était juché sur les épaules des géants qui l'avaient précédé ? 
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)


La morale de l'histoire, la voilà. 
Livrez vos enfants aux écrans, 
les fabricants d'écrans continueront de livrer leurs enfants aux livres. 
(Guillaume Erner dans le Huffington post, 
exrait de La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget) 

28.10.19


Un (bon) menteur commence par faire que le mensonge paraisse vérité, 
et il finit par faire que la vérité semble un mensonge. 
(Alphone Esquiros)

L'histoire récente nous a appris qu'appât du gain et loyauté dans le domaine de l'information faisaient rarement bon ménage. 
(Michel Desmurget in La fabrique du crétin digital)

26.10.19

On dit que tout remonte à Matignon ? 
Non, seulement les emmerdes.
(Edouard Philippe, 1er ministre)
Je pense aux innombrables bureaux Nike partout dans le monde. 

Pour chacun d’eux, quel que soit le pays, le numéro de téléphone se termine par 6453, ce qui correspond aux touches du cadran téléphonique pour écrire Nike. 

Mais, par pur hasard, ce chiffre correspond, lorsqu’on le lit de droite à gauche, au meilleur temps de Pre sur le mile : 3 minutes, 54 secondes et 6 dixièmes. 

Je dis « par pur hasard » mais était-ce bien le hasard ? Puis-je m’autoriser à penser que certaines coïncidences sont plus que des coïncidences.
(Phil Knight in Shoe Dog)

24.10.19


C’est comme jouer au golf avec un handicap qui change à chaque trou.
(Patron de Sony, au sujet des variations cours de devises et règles)

Le lâche ne commence jamais, 
le faible ne termine jamais 
et le gagnant n’abandonne jamais.
(Phil Knight in Shoe Dog)

23.10.19



Une personne fait en moyenne 7 500 pas par jour, 
soit 274 millions de pas au cours de sa vie, 
l’équivalent de six fois le tour de la terre
et les shoe dogs voulaient simplement faire partie de ce voyage.
(Phil Knight in Shoe Dog)

Il est déjà difficile d’inventer un produit, de le fabriquer et d’en faire la promotion mais c’est souvent la logistique et la tuyauterie pour le faire parvenir aux acheteurs finaux qui sont à l’origine d’ulcères et font mourir des entreprises.
(Phil Knight in Shoe Dog)

22.10.19


«Lorsque les biens ne peuvent pas franchir les frontières, les soldats le font.» 
Même si je suis connu pour avoir répété que le business était une guerre sans balles, c’est en réalité un merveilleux rempart contre la guerre. 
Le commerce constitue le chemin vers la coexistence et la coopération. 
La paix se nourrit de la prospérité. 
(Phil Knight in Shoe Dog)

Quand on lui réclamait des solutions parfaites, qui écarteraient tous les risques : 
« C'est l'expérience qui dégagera les lois, répondait-il, la connaissance des lois ne précède jamais l'expérience. » 
(Antoine de Saint-Exupéry in Vol de nuit) 

20.10.19

Le Sapiens, en revanche, 
ressemble plus au dictateur d'une république bananière. 
Il n'y a pas si longtemps, nous étions les opprimées de la savane, 
et nous sommes pleins de peurs et d'angoisses quant à notre position, 
ce qui nous rend doublement cruels et dangereux.
Des guerres meurtrières aux catastrophes écologiques, 
maintes calamités historiques sont le fruit de ce sauf précipité. 
(in Sapiens, une brève histoire de l'humanité)








Mais jamais une politique n'a été jugée sur ses intentions. 
Elle n'est jugée que sur ses résultats. 
(Jean d'Ormesson)

19.10.19



Mais les moments de raison et de concorde sont fugitifs dans l'Histoire. 
(Stefan Zweig)



Sur le bateau qui cinglait vers l'Inde se déclara aussitôt cette proscription froide, invisible, et d'autant plus cruelle, qui les mettait au ban de la société. 
Pour la première fois j'observais la folie de la pureté de la race, 
cette peste qui est devenue plus  fatale à notre  monde que la véritable peste dans les siècles passés. 
(Stefan Zweig)

18.10.19


...et elle ignorait que la règle la plus basique de l’art de la négociation est de savoir ce que l’on veut, ce dont on a absolument besoin pour être satisfait.
(Phil Knight in Shoe Dog)

17.10.19



Comme toujours, 
le comptable en moi identifiait le risque 
et l’entrepreneur la possibilité.
(Phil Knight in Shoe Dog)

On se souvient de vous, pour les règles que vous enfreignez. 

You are remembered for the rules you break.

(Douglas MacArthur)

8.10.19

The only statistics you can trust are those you falsified yourself.
(Winston Churchill)

The first rule of any technology used in a business is that automation applied to an efficient operation will magnify the efficiency. 
The second is that automation applied to an inefficient operation will magnify the inefficiency.
(Bill Gates)

7.10.19


It’s not the big that eat the small. 
It’s the fast that eat the slow. 
(Jason Jennings)



Si on a pris le soin de bien s'entourer, 
le collaborateur responsable prend 99 fois sur 100 la décision que vous auriez souhaitée, 
voire, de temps à autre, une décision meilleure.
(Jacques Chirac)

6.10.19


Not finance. 
Not strategy. 
Not technology. 
It is teamwork that remains the ultimate competitive advantage, 
  both because it is so powerful and so rare.
(Patrick Lencioni, The Five Dysfunctions)

Il y a trois raisons qui expliquent notre survie : 
nous n’avions pas d’argent, 
nous n’avions pas de technologies
et nous n’avions pas de plan. 
Chaque dollar, nous l’utilisions donc très prudemment.
(Jack Ma, fondateur d’Alibaba)

5.10.19

Ici à la NASA on pisse tous de la même couleur ... 
(In les figures de l'ombre)



If I do a job in 30 minutes, 
it's because I spent 10 years learning to do that in 30 minutes. 
You owe me for the years, not the minutes.

4.10.19



Je simplifie, 
mais il faut toujours simplifier les choses pour mieux les comprendre.
(Jacques Chirac)


La guerre, 
c'est toujours un ultime recours, 
c'est toujours un constat d'échec, 
c'est toujours la pire des solutions, 
parce qu'elle amène la mort et la misère.
(Jacques Chirac)

2.10.19


Trop de jeunes se croient sans avenir, 
alors qu'ils sont sans objectif.
(Jacques Chirac)

La politique, ça ne consiste pas à suivre le courant, 
mais à indiquer le cap. 
(Jacques Chirac)

1.10.19

La démocratie, c'est l'égalité des droits, 
mais la République, c'est l'égalité des chances. 
(Jacques Chirac)

Les sondages, ça va ça vient, c'est comme la queue d'un chien.
(Jacques Chirac)

29.9.19


Balladur, c'est comme la porcelaine.
 Il supporte les décorations, mais pas le feu.
(Jacques Chirac)
Dans la vie il y a des hauts et des bas.
Il faut savoir mépriser les hauts et repriser les bas.
(Jacques Chirac)

3.9.19

Selon Da, on est vraiment mort 
quand il n’y a personne pour se rappeler notre nom sur cette terre.
(Dany Laferrière in l'Odeur du café) 
Tu ne peux pas t'opposer à ce que tu ne vois pas venir.
(Christina Dalcher, Vox)

2.9.19


Si je rêve tout seul, cela reste un rêve.
Si nous rêvons ensemble, c'est le début de la réalité.
(proverbe persan cité dans  l'Esprit des religions de Hesna Cailliau)



C'est pas ta faute", répond Lorenzo.
Mais ça l'est. [...] Ca l'est depuis deux décennies, depuis la première fois que je n'ai pas voté, depuis les je ne sais combien de fois où j'ai dit à Jackie que j'étais trop occupée pour participer à une de ses manifestations, coller des affiches, ou appeler mon député.
(Christina Dalcher, Vox)

1.9.19


Les données représentent le pétrole de l'IA
Il faut que les gens comprennent que l'IA dépend plus de la quantité des données que de la qualité des scientifiques..
Et dans ce contexte, la Chine est l'OPEP des données. 
(Kai-Fu Lee)

Je m'étais fixé une règle : je n'inclurais rien que l'humanité n’ait déjà fait ailleurs ou à une autre époque, ou pour lequel la technologie n'existerait pas déjà. Je ne voulais pas me voir accusée de sombres inventions tordues, ou d'exagérer l'amplitude humaine à se comporter de façon déplorable. 
(Margaret Atwood, La servante écarlate) 

31.8.19


Il n'y a pas besoin de brûler des livres pour détruire une culture. 
Juste de faire en sorte que les gens arrêtent de les lire.
(Ray Bradbury in  Fahrenheit 451)

[...] Bourrez les gens de données incombustibles, gorgez-les de «faits», qu'ils se sentent gavés, mais absolument «brillants» côté information. Ils auront l'impression de penser, ils auront le sentiment du mouvement tout en faisant du sur-place.
(Ray Bradbury in  Fahrenheit 451)

29.8.19

On n'avait qu'à se baisser pour ramasser les mangues. 
[...] Da dit que c'est comme ça qu'on reconnaît les riches, ils peuvent laisser les fruits pourrir au sol.
(Dany Laferrière in l'Odeur du café) 

En lui donnant cette raclée devant tout le monde, Naréus a racheté le bon ange de sa fille.
Sinon la folle aurait pu faire vraiment du tort à la fille. 
En la punissant devant tout le monde, Naréus lui évite de recevoir une seconde punition, 
car personne ne doit être puni deux fois pour la même faute. 
(Dany Laferrière in l'Odeur du café) 

Beautiful is better than ugly.
Explicit is better than implicit.
Simple is better than complex.
Complex is better than complicated.
Flat is better than nested.
Sparse is better than dense.
Readability counts.
Special cases aren't special enough to break the rules.
Although practicality beats purity.
Errors should never pass silently.
Unless explicitly silenced.
In the face of ambiguity, refuse the temptation to guess.
There should be one-- and preferably only one --obvious way to do it.
Although that way may not be obvious at first unless you're Dutch.
Now is better than never.
Although never is often better than *right* now.
If the implementation is hard to explain, it's a bad idea.
If the implementation is easy to explain, it may be a good idea.
Namespaces are one honking great idea -- let's do more of those!

28.8.19

On ne peut pas commander à ses sentiments, disait un jour Moira, mais on peut commander à son comportement.
Ce qui est fort bien dit. 
Tout est affaire de contexte; ou est-ce de maturité ? l'un ou l'autre.
(Margaret Atwood, La servante écarlate) 

Nous vivions, comme d'habitude, en ignorant. 
Ignorer n'est pas la même chose que l'ignorance, 
il faut se donner de la peine pour y arriver.
(Margaret Atwood, La servante écarlate) 

27.8.19

Vous n'imaginez même pas, mesdames.
Vous ne vous rendez pas compte. 
On retourne lentement à la préhistoire les filles. 
Réfléchissez. Réfléchissez à ce qui vous arrivera, 
et à ce qui arrivera à vos filles, lorsque les lois nous feront remonter le temps. 
Réfléchissez aux expressions comme "autorisation du conjoint" 
ou "consentement paternel". 
Réfléchissez au moment où vous vous réveillerez un beau matin, 
en constatant que vous n'avez plus voix au chapitre.
(Christina Dalcher, Vox)


Vous pouvez retirer beaucoup de choses à quelqu’un - son argent, son travail, sa curiosité intellectuelle, qu’importe. Vous pouvez même lui retirer les mots, mais vous ne parviendrez pas à changer l’essence de ce qu’il est. 
Privez-le de la camaraderie et, brusquement, ce n’est plus la même chose.
(Christina Dalcher, Vox)

26.8.19

L'ordinaire, disait tante Lydia, c'est ce à quoi vous êtes habitués. 
Ceci peut ne pas vous paraître ordinaire maintenant, 
mais cela le deviendra après un temps. 
Cela deviendra ordinaire.
(Margaret Atwood, La servante écarlate) 

Le monde est stable, à présent.
Les gens sont heureux ; ils obtiennent ce qu’ils veulent, et ils ne veulent jamais ce qu’ils ne peuvent obtenir. 
Ils sont à l’aise ; ils sont en sécurité ; ils ne sont jamais malades ;ils n’ont pas peur de la mort ; ils sont dans une sereine ignorance de la passion et de la vieillesse ;ils ne se sont encombrés de nuls pères ni mères ; ils n’ont pas d’épouses, pas d’enfants, pas d’amants, au sujet desquels ils pourraient éprouver des émotions violentes ; 
ils sont conditionnés de telle sorte que, pratiquement, ils ne peuvent s’empêcher de se conduire comme ils le doivent.
(Le meilleur des mondes, Aldous Huxley)

25.8.19



Et si jamais, par quelque malchance, il se produisait d'une façon ou d'une autre quelque chose de désagréable, eh bien, il y a toujours le soma qui vous permet de prendre un congé, de vous évader de la réalité. Et il y a toujours le soma pour calmer votre colère, pour vous réconcilier avec vos ennemis, pour vous rendre patient et vous aider à supporter les ennuis. Autrefois, on ne pouvait accomplir ces choses-là qu'en faisant un gros effort et après des années d'entraînement moral pénible. A présent, on avale deux ou trois comprimés d'un demi-gramme, et voilà. Tout le monde peut être vertueux, à présent. On peut porter sur soi, en flacon, au moins la moitié de sa moralité. Le christianisme sans larmes, voilà ce qu'est le soma.
(Le meilleur des mondes, Aldous Huxley)


Il est impossible d'avoir quelque chose pour rien. 
Le bonheur, il faut le payer.
(Le meilleur des mondes, Aldous Huxley)

22.8.19


— Et c’est là, dit sentencieusement le Directeur, en guise de contribution à cet exposé, 
qu’est le secret du bonheur et de la vertu, 
aimer ce qu’on est obligé de faire. 
Tel est le but de tout conditionnement. 
Faire aimer aux gens la destination sociale à laquelle ils ne peuvent échapper.  
(Le meilleur des mondes, Aldous Huxley)

La dictature parfaite: une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, 
une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. 
Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, 
les esclaves auraient l'amour de leur servitude.

Un Etat totalitaire vraiment efficient serait celui dans lequel le tout-puissant comité exécutif des chefs politiques 
et leur armée de directeurs auraient la haute main sur une population d'esclaves qu'il serait inutile de contraindre, 
parce qu'ils auraient l'amour de leur servitude. 
La leur faire aimer - telle est la tâche assignée dans les Etats totalitaires d'aujourd'hui aux ministères de la propagande, 
aux rédacteurs en chef des journaux, et aux maîtres d'école.
(Le meilleur des mondes, Aldous Huxley)

21.8.19



- Mais je n'en veux pas, du confort. 
  Je veux Dieu, je veux de la poésie, 
  je veux du danger véritable, je veux de la liberté, 
  je veux de la bonté. Je veux du péché.
- En somme, dit Mustafa Menier, vous réclamez le droit d'être malheureux.
- Eh bien, soit, dit le Sauvage d'un ton de défi, 
  je réclame le droit d'être malheureux.
(Le meilleur des mondes, Aldous Huxley)


L'avion, ce n'est pas une fin, c'est un moyen. 
Ce n'est pas pour l'avion qu'on risque sa vie. 
Ce n'est pas non plus pour sa charrue que le paysan laboure. 
Mais, par l'avion,  on quitte les villes et leurs comptables, 
et on retrouve une vérité paysanne. 
(Antoine de Saint-Exupéry in Terre des hommes)

20.8.19


Je n'avais pas encore compris que c'étaient eux qui avaient raison. 
La témérité n'est plus une vertu pour un pilote. 
Cinquante remises de gaz, cent dégagements valent mieux  qu'une seule sortie de piste. 
(François Suchel in 6 minutes 23 séparent l'enfer du paradis)

En aviation, les certitudes tuent autant que l'incompétence.
(François Suchel in 6 minutes 23 séparent l'enfer du paradis)

19.8.19

Dans la prise de décision, le moins expérimenté parlera toujours en premier de manière 
à ne pas subir l'influence de celui qui a déjà se petite idée mais n'a peut-être pas pensé à tout.
(François Suchel in 6 minutes 23 séparent l'enfer du paradis)

Quelque soit l'outil emprunter pour s'envoler, 
le pilote devra immanquablement revenir sur terre.
Dans cette mission sans échappatoire repose la noblesse du métier. 
Si l'on y réfléchit bien, rares sont nos actions dont l'issue est obligatoire, quelles que soient les circonstances. 
On peut toujours reporter une réunion ou bien annuler un projet, pas un atterrissage.
Le pilote en tire on orgueil, qui le rend incapable, parfois, d'exister sans son avion.
Qu'est-ce qu'un pilote au sol ?  Un homme comme un autre, avec la gueule de bois. 
Un marin au port qui a le mal de terre. L'albatros malhabile du poème de Baudelaire. 
(François Suchel in 6 minutes 23 séparent l'enfer du paradis)

18.8.19

Nous croyons toujours que tout est nouveau
alors que nous refaisons les expériences que les hommes des autres siècles ont faites
et que nous repassons par les mêmes chemins qu'eux. 
(Jacques Bainville, 1935)

17.8.19


Tout le monde a droit à sa propre opinion mais pas à ses propres faits. 
(Bruno Palatino, in la Civilisation du poisson rouge - citation de Daniel Patrick Moynihan)



Le bombardement de pseudo-réalités finit par produire des humains non authentiques, 
aussi faux que les données qui les entourent de toute part; 
Les fausses réalités vont créer des faux humains;
et les faux humains vont à leur tour produire des réalités et les vendre à d'autres humains
en les transformant à leur tout en faussaires. 
(Bruno Palatino, in la Civilisation du poisson rouge - extrait de Philip K. Dick)

15.8.19

La compétition sans ses conséquences réelles forme une bulle de satisfaction 
qui développe l'idée que le monde à portée tactile est plus satisfaisant 
que celui qui nous entoure. 
D'où l'attirance qu'il peut produire.
(Bruno Palatino, in la Civilisation du poisson rouge)

J’ai le plaisir de vous informer 
que la violence de leurs assauts 
a excédé de loin 
la précision de leurs tirs.
(Winston Churchill, dans une allocution à la BBC pendant la Seconde Guerre mondiale,
 à la suite d’attaques allemandes répétées contre des navires marchand)

3.8.19

John Perry Barlow était arrivé dans les coulisses légèrement claudicant, barbu, trapu, habillé de noir, appuyé sur une cane au pommeau en tête de mort, la flasque de whisky à la main. Il en imposait, et pourtant, il était  chaleureux, attentif et intransigeant. 
Au patron de la maison de disques qui l'avait salué par un "Bonjour, nous sommes collègues, je suis aussi dans le business de la musique" il avait répondu de sa voir éraillée : "non vous, c'est le plastique votre activité, moi je suis dans la musique". 
(Bruno Palatino, in la Civilisation du poisson rouge)

Si tu vois tout en gris, 
déplace l'éléphant. 
(Proverbe indien)

31.7.19


Au début, Lenny s’était pris d’amitié pour l’Israélien, qui ne parlait pas un mot d’anglais, et ils avaient ainsi d’excellents rapports, tous les deux. Au bout de trois mois, Izzy s’était mis à parler anglais couramment. C’était fini. La barrière du langage s’était soudain dressée entre eux. 
La barrière du langage, c’est lorsque deux types parlent la même langue. Plus moyen de se comprendre.

(Romain Gary in Adieu Gary Cooper)

16.7.19




We choose to go the moon in this decade and do the other things, not because they are easy, but because they are hard, because that goal will serve to organize and measure the best of our energies and skills, because that challenge is one that we are willing to accept, one we are unwilling to postpone, and one which we intend to win.”

(John F. Kennedy,  September 12, 1962) 

... and on July 21, 1969, the first man on the moon


Amazing ! still 50 years later !

14.7.19

 Vu le 13/07 au soir.   Un bon moment avec deux bons acteurs.  De bonnes répliques, pas forcément un sommet de finesse.  Du chantage et de la manipulation pour atteindre son objectif, ici avoir un crédit. 


11.7.19

- La situation est tout de même inquiétante pour vous ... 
- Je pense que la position de notre entreprise va légèrement se déprécier sur le court-terme. Mais, comme un alpiniste, la baisse de centre de gravité nous rendra plus stable, puis nous grimperons plus vite et plus haut. 
(Ren Zhengfei, fondateur Huawei, entretien dans le Point du 4 juillet 2019)

6.7.19



Innovation is not extrapolating from the past, we all know how to do that. 
It's spotting, where the future may diverge, from the past.
(Jeanne Liedtka in "Designing for growth")

23.6.19

Le couturier (KL) en a fait une philosophie : 
"Le changement est la façon la plus saine de survivre." 

(in Kaiser Karl de Raphaëlle Bacqué)

Comme toujours, pour la presse, il a résumé sa stratégie par une phrase de Goethe : 
"Il faut faire un meilleur avenir avec les éléments du passé"
(in Kaiser Karl de Raphaëlle Bacqué)

16.6.19



What if we don't change at all ... 
and something magical just happens ? 

15.6.19


Au cours d'un procès, aux assises du Tarn-et-Garonne, à Montauban, je m'accroche avec le président. 
Celui-ci me dit : "Je suis impartial."
Moi : "Je me trouve très beau."

Le magistrat, bien sûr, est tout interloqué. Je lui explique alors - je l'explique surtout aux jurés - que l'impartialité, c'est comme la beauté : il faut laisser aux autres le soin d'en juger.

(In Bête noire de Eric Dupond-Moretti)

11.6.19

Les optimistes 
enrichissent le présent, 
améliorent l’avenir, 
contestent l’improbable et atteignent l’impossible.
 (William Arthur Ward)

10.6.19


To get some enemies you don't need to declare war, 
just say what you think. 
(Martin Luther King)

9.6.19


Destroy racism : be like a panda. 
He's black, he's white, he's asian.

4.6.19

Tout ça pour ça, se dit-il. 
Des siècles de guerre, de combats politiques, de luttes sociales, de privilèges soigneusement défendus, pour obtenir deux clowns appelant des putes avant de traquer un cerf dans la forêt. L'évolution darwienne n'était pas avare de déceptions.

(in La dernière chasse de Jean-Christophe Grangé)

Le général Pinochet proclama : 
« Pas une feuille ne tombe au Chili sans que j'en sois averti »
(in La dernière chasse de Jean-Christophe Grangé)

3.6.19


There will always be
a "lie" in believe, 
an "over" in lover, 
an "end" in friend, 
an "us" in trust
and an "if" in life.


Quand on est de partout, on n’est de nulle part. 
Jeune, je ne me sentais donc pas concerné par l’histoire de mes lointains cousins de Germanie.
(in Le schmock de Franz-Olivier Giesbert)

2.6.19

"La vie est un cauchemar dont la mort nous délivre", répétait-il, détournant la célèbre et superbe formule d'Hodjviri, 
poète persan du XIe siècle : "La vie est un rêve dont la mort nous réveille"
(in Le schmock de Franz-Olivier Giesbert)

Paul Valéry a dit que la guerre ce sont des gens qui ne se connaissent pas qui et qui s'entretuent  parce que d'autres gens qui se connaissent très bien n'arrivent pas à se mettre d'accord. 
(in Le schmock de Franz-Olivier Giesbert)

1.6.19


« J’ai sympathisé avec lui pendant la Première Guerre, répondit Karl. Ensuite, tout en reconnaissant son talent oratoire, son éloquence quasi mystique, je l’ai toujours sous-estimé. D’abord, j’ai pensé qu’il était trop bête pour arriver au pouvoir. Ensuite, que son programme était trop bête pour qu’il cherche à l’appliquer. On ne se méfie jamais assez des imbéciles. On ne les voit pas venir. Ils ne ressemblent à rien. C’est ce qui les distingue. »

(in Le schmock de Franz-Olivier Giesbert)

"L’Histoire est une suite de mensonges sur lesquels tout le monde est d’accord », disait Napoléon. 

Même si 14-18 fut pas mal dans le genre, la Deuxième Guerre mondiale reste l’une des plus grandes mystifications de tous les temps. Dire cela ne ressuscitera pas les soixante millions de personnes mortes pour la patrie, pour une idéologie ou pour rien, sur le front, par accident, mais il est bon de se rafraîchir la mémoire.

(in Le schmock de Franz-Olivier Giesbert)

26.5.19


Je déteste qu'on tape sur mes collaborateurs. 
Ceux qui le font sont des pines d'huître.
Qu'ils me critiquent moi!
(Edouard Philippe, premier ministre)


Aeromexico se moque du mur de Donald Trump  : "Il n'y a pas de frontière dans le ciel."

19.5.19


Coup de coeur dans une galerie à Honfleur 
pour un ours version streetart par  Martin Whatson


Tableau 

Wall 


#StreetArt


Vu un "Week-End tranquille", une pièce d'Alil Vardar, avec dans le rôle principal Alil Vardar, qui est excellent, tout comme son comparse portugais 'Manuel'.  
Le trait est parfois un peu gros, les répliques  s'enchaînent et font mouches. 
On se détend, on rit, on est ailleurs.  Opération réussie. 




"Quand ma femme s'est fait volé sa carte-bleue, j'ai préféré ne pas porter plainte, le voleur dépensait moins qu'elle."

"Difficile de choisir entre une Bentley et une Ferrari (comparant sa jeune épouse et sa maîtresse (plus âgée).  Moi monsieur, je me fierai au kilométrage" 



14.5.19


En cas d'attaque, le premier impact ne vient pas du tigre lui-même, mais de son rauquement. En plus d'être aussi puissant que le bruit d'un réacteur, ce son a la capacité terrifiante de se disperser dans l'espace et de sembler venir de partout à la fois. C'est une expérience sidérante. 
Celui qui la vit a l'impression que son esprit se dissocie de son corps et que l'appareil neurologique censé l'aider dans un moment pareil est totalement paralysé. Les scientifiques et les chasseurs qui connaissent bien ces animaux, quand ils parlent de ce rugissement, décrivent moins un bruit qu'une sensation qui envahit tout le corps. 
Des biologistes parmi les plus dignes de foi jurent avoir senti le sol trembler sous leurs pieds. Un chasseur russe, pris par surprise, se souvient d'avoir pensé qu'une retenue d'eau venait de se rompre quelque part. 
Bref, au plan acoustique le feulement du tigre produit le même effet qu'une catastrophe naturelle. Il fait resurgir en l'homme la crainte de Dieu.

(John Vaillant in Le tigre)

11.5.19

Avec deux lignes de l'écriture d'un homme, 
on peut faire le procès du plus innocent. 
(Richelieu)

8.5.19

Face aux situations extrêmes les gens se rangent en deux catégories. 
Il y a ceux qui prennent peur et réfléchissent ensuite
et ceux qui réfléchissent d'abord et prennent peur après coup. 
Dans la taïga, seuls ceux de la seconde catégorie survivent.
(John Vaillant in Le tigre)

Deux catégories  de bêtes entrent dans le complexe du mythe : 
celles qui tuent le chasseur et celles en qui elles se métamorphose. 
(John Vaillant in Le tigre, Joseph Fontenrose in Orion : the myth of the Hunter and the Huntress)

6.5.19



"To BREXIT".  
Verbe anglais. Se dire au revoir mais ne pas partir. 



Ce système qui fait croire au peuple que légal veut dire moral, 
pour rappel l'esclavage était légal.

23.4.19


Atoms consist of 99,99999999% empty space. 





8.4.19



L'humanité se divise en 3 catégories : 
- ceux qui ne peuvent pas bouger, 
- ceux qui peuvent bouger, 
et ceux qui bougent. 
(Benjamin Franklin)


6.4.19


Finally the fourth ape !
He is the sum of the first three : 
he sees nobody, hears nobody and speaks to nobody.