L'optimisme, ce n'est pas le refus de voir ce qui ne va pas, c'est le désir de ne pas s'y attarder. // Donne moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d'accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux. (Marc Aurèle) // Don't raise your voice; improve your argument. (Desmond Tutu) // Be the change you want to see in the world. (Gandhi)

28.8.18


I don't want to change. 
I want all of you to change !
#Dessin

27.8.18


Instead of risking anything new, l
let's play it safe by continuing our slow decline into obsolescence.


See also : https://beariscool.blogspot.com/2015/03/what-if-we-dont-change-at-all.html#links

21.8.18


Anyone who has better ideas at home or in the café
should work from there without a bad conscience. 
(Fritz Joussen, CEO TUI Group)


La terre est agée de 4.6 milliards d'année. 
Ramenons cela à 46 ans. 
Nous sommes là depuis 4 heures. 
Notre révolution industrielle a commencée il y a 1 minute. 
Dans cet intervalle, nous avons détruit plus de 50% des forêts de la planète... 




- Je veux être heureux, qu'est ce que je peux prendre ? 
- Des décisions 

Always code as if the guy who ends up maintaining your code 
will be a violent psychopath who knows where you live. 
(Martin Golding)
Once a new technology starts rolling, 
if you’re not part of the steamroller, 
you’re part of the road.  
(Stewart Brand)
You can’t have great software without a great team, 
and most software teams behave like dysfunctional families. 
(Jim McCarthy)

20.8.18

Le crayon de Dieu n'a pas de gomme.
(Proverbe Créole)
When you pray for rain, 
you gotta deal with the mud too. 
 (Robert McCall in Equalizer movie)

17.8.18


The first rule is not to lose, 
the second rule is not to forget the first rule. 
(Warren Buffet)


15.8.18

J'avance l'hypothèse qu'il existe des affinités naturelles entre certaines langues et certaines formes de discours. 
Sibilant et cérémonieux, le français est sans nul doute, d'après mon expérience, la langue de la séduction et de la diplomatie, la langue des mensonges. 
L'italien en revanche particulièrement entraînant est idéal avec ces diminutifs pour converser avec les enfants. 
Le grec ancien est à la fois la langue de l'épopée, de la tragédie et de la philosophie. 
J'irai au combat avec quel combattant parlant le latin, si brutal et incisif, 
et j'ai du mal à comprendre qu'on puisse vouloir écrire un roman dans un autre idiome que l'anglais avec son vocabulaire surabondant et sa remarquable capacité à passer sans effort du lyrique au vulgaire, de l'obscène au sublime. Mais si je devais haranguer la foule je le ferai en créole. Le créole a cette faculté de condenser le sentiment et l'idée, une concision, une violence qui font des haïtiens de brillants orateurs, y compris les moins volubiles et dans la bouche de quelqu'un qui sait vraiment parler une langue magnifique.
(Mischa Berlinski, Dieu ne tue personne en Haïti)

... tandis que des partisans du Sénateur hurlaient également à la fraude,
un homme brandissant un exemplaire de la constitution Haïtienne  et demandant à savoir
où il était écrit que seuls les vivants avaient le droit de voter.
(Mischa Berlinski, Dieu ne tue personne en Haïti)


Les gens d'ici vivent avec un dollar par jour. 
S'ils avaient trois dollars par jour, ça irait. 
Avec cinq dollars, ils seraient à l'aise. 
(Mischa Berlinski, Dieu ne tue personne en Haïti)



L’histoire que les habitants d’Anse-du-Clerc racontent pour justifier leurs malheurs est toujours une variation sur le même thème : 
la rancune conduit à la haine, la haine à la magie, la magie à la mort. 
Il existe un proverbe créole, « Pas gen mort Bondieu nan Haiti »,
 qui signifie littéralement : « Dieu ne tue personne en Haïti », 
et, métaphoriquement, que personne n’y meurt de mort naturelle. 
Quand la souffrance semble dénuée de cause évidente, ils en inventent une, et la chose qui permet de passer de la cause à l’effet est le surnaturel. Quand on raisonne de cette manière, chaque mort est un meurtre, chaque infortune un crime ; et le monde s’éclaire alors d’une sorte d’affreuse logique meurtrière.
(Mischa Berlinski, Dieu ne tue personne en Haïti)

5.8.18

2.8.18


Moi si un jour je prends l'avion, je monte dans la boîte noire ! 
(Jean-Marie Gourio)

1.8.18



Un jour ce seront les Blancs qui essaieront de traverser les frontières en grimpant sur des murs ou en crevant dans des barques pleines à ras bord au milieu de la Méditerranée. 
Un jour, l'Europe sera finie, ce sera la guerre, et alors ils chercheront tous à partir en Egypte ou en Arabie saoudite trouver du travail, trouver une vie meilleure, comme nous aujourd'hui.
Et alors ils comprendront ce que c'est d'être né au mauvais endroit, 
avec la mauvaise couleur de peau.
....
(Romain Puértolas in Les nouvelles aventures du Fakir au pays d'Ikéa)